Les phases de poules terminées, l’essentiel est là pour les Bleus : la qualification est acquise. Mais si les tricolores sont aujourd’hui en 1/8e de finale, certains ont davantage tiré leur épingle du jeu que d’autres et ont su se montrer plus convaincants que leurs camarades. Prenons la température.

Ils assurent

Hugo Lloris : Peu sollicité mais toujours présent dans les moments décisifs, le capitaine des Bleus s’est incliné une seule fois, sur penalty. Très critiqué suite à quelques bourdes avant le début de la compétition, il prouve qu’il mérite sa place de titulaire.

Ngolo Kanté : Surement le joueur le plus en vue et le plus important de cette équipe depuis le début de la compétition. Homme du match face au Danemark, brillant face au Pérou et l’un des rares au niveau face à l’Australie. Bref, en un mot : indispensable.

Paul Pogba : Beaucoup critiqué avant la compétition, le milieu de Manchester United a su faire taire les critiques en retrouvant un niveau de jeu qui lui ressemble, comme en témoignent ses deux bons matchs face à l’Autstralie et au Pérou.

Lucas Hernandez : Pas mal de monde s’interrogeait sur ce jeune joueur de l’Atletico, et tout le monde semble unanime aujourd’hui. Titulaire d’entrée de jeu, le latéral droit a fait le boulot défensivement, et a essayé d’apporter en attaque, même s’il a encore une énorme marge sur ce point. Malheureusement sorti sur blessure face au Danemark. On espère le revoir rapidement sur le terrain.

Raphael Varane : Solide, sobre, propre… Rien d’exceptionnel, mais pourtant bien efficace. Le défenseur du Real Madrid fait le boulot et s’occupe bien de son rôle de capitaine lorsque Lloris n’est pas dans les cages face au Danemark. Que demander de plus ?

Olivier Giroud : Toujours critiqué, mais toujours aussi précieux. Pas encore réellement décisif, mais la différence de cette équipe se fait énormément ressentir lorsque l’attaquant de Chelsea est sur le terrain. Allez Oliv, on attend ton premier but dès samedi !

Nabil Fekir : Aucun match titulaire, même pas lors du « match des remplaçants » face au Danemark, mais des entrées incisives et probantes, à l’exception du premier match face à l’Australie. L’attaque française se réveille en tous cas bien souvent lorsque le Lyonnais entre en jeu.

Ils peuvent mieux faire

Kylian Mbappe : Un petit but face au Perou, mais difficile tout de même de ne pas dire qu’on en attend plus du jeune joueur parisien. Certes le gamin n’a que 19 ans et le sélectionneur compte énormément sur lui pour un joueur de cet âge, mais quand on voit ses prestations et que l’on sait le joueur qu’il est, on en veut forcément plus.

Oussmane Dembele : On ne peut pas lui reprocher d’essayer, mais rares sont les fois ou il a réussi à faire la différence ou à devenir dangereux. Un joueur pétri de talent mais qui n’arrive pas encore à le mettre en avant sous le maillot bleu, Forcément embêtant. Comme Mbappe, peut-être lui en demandons trop pour son âge.

Blaise Matuidi : Envoyé au charbon à un poste qui n’est pas le sien face au Pérou et simple remplaçant face à l’Australie où il a fait une bonne entrée, Matuidi doit encore faire un peu mieux, même si ce n’est pas son poste. D’autant plus que d’après les dernières infos, il devrait à nouveau être titularisé sur l’aile gauche face à l’Argentine.

Presnel Kimpembe : Difficile de la placer dans la catégorie supérieure avec un match seulement face a Danemark, mais le défenseur du PSG a fait le boulot et a séduit pas mal de monde. Attention Umtiti !

Benjamin Pavard : Du bon, comme du moins bon. Quelques bons ballons en phases offensives, mais aussi des fautes à des endroits où on ne doit pas en commettre et des imprécisions techniques par moment. Ce jeune a quelque chose, à lui maintenant de nous montrer tout son potentiel.

Ils déçoivent

Antoine Griezmann : Certainement celui qui nous a le plus déçu jusqu’à maintenant. Un penalty et puis s’en va. Pourtant titulaire à chaque fois, le madrilène à été fantomatique (ou presque) sur ses trois matchs. On attend beaucoup plus de la part du meilleur joueur de l’Euro 2016.

Samuel Umtiti : À coté de son match et coupable sur le penalty face à l’Australie, fautif face à Guerrero et blessé sur le deuxième match face au Pérou. Le défenseur du FC Barcelone vit un début de compétition compliqué, d’autant plus que son homologue Presnel Kimpebe a fait un match remarqué face au Danemark. Affaire à suivre…

Thomas Lemar : Très peu en vue dans un match ou Deschamps l’a pourtant fait débuter. Trop d’imprécisions techniques et aucune occasion. Ce match qui aurait pu lui servir pour la suite de la compétition deviendra un match à vite oublier.

Adil Rami : Sans jouer, le Marseillais arrive à se blesser et se fait donc piquer sa place dans la hiérarchie du sélectionneur…

Impossibles à évaluer

Corentin Tolisso, Steve Mandanda, Djibril Sidibé, Steven Nzonzi, Benjamin Mendy : N’ont pas assez joué.

Alphonse Aréola et Florian Thauvin : Sont venus pour dépanner face aux U19 de Moscou.