Rien ne va plus à Laval. Après une défaite 2-0 face à Boulogne-sur-Mer lors de la 2ème journée du championnat de National, le technicien corse François Ciccolini s’est violemment emporté face à un journaliste.

François Ciccolini est allé trop loin. Déjà au cœur d’histoires de menaces proférées par le passé, l’entraineur de Laval a récidivé avec des propos d’une excessive violence. Interrogé par un journaliste sur ses choix tactiques, Ciccolini s’est lancé dans une série d’insultes et de propos menaçants, parmi lesquels ceux-ci :

« Tu me poses toujours des mauvaises questions. Je vais te faire mal. Peut-être que je vais te frapper la tête par terre »

François Ciccolini avait déjà été pris dans la tourmente lors de la double-confrontation entre l’Olympique Lyonnais et Bastia lors de la saison 2016-17. Après le match aller au Parc OL, et en prévision du match retour à Furiani qui avait finalement dégénéré, le coach avait prévenu :

« Quand il faudra venir à Bastia, il ne faudra pas avoir la grippe, ni la gastro. Parce que cela va se régler comme d’habitude, comme des hommes, comme des Corses »

Des propos évidemment condamnables, comme ceux qu’il a tenus hier, et qui pourraient bien valoir à l’ancien entraineur de Bastia des sanctions de la part de la Ligue.

Ni lui ni son club ne se sont pour l’instant exprimés sur le sujet.