Le coin du parrain

Gardien emblématique de l’AS Saint-Etienne avec qui il dispute 391 matchs entre 1996 et 2012, Jérémie Janot reste à ce jour un des gardiens les plus atypiques de notre championnat. 

Propulsé titulaire à seulement 19 ans dans une équipe stéphanoise aux abois, il entre dans le cœur des supporters lors de la 42ème et dernière journée de D2 1996-97. Dans ce match de la mort, son arrêt crucial en fin de partie maintient l’ASSE et sauve un club historique du championnat de France.

En 16 années sous le maillot vert – puis des piges au Mans et à Lorient en fin de carrière, Jérémie Janot se distingue par son style spectaculaire, ainsi qu’une détente incroyable qui compense sa petite taille pour un gardien (1,74m). Entre le 6 novembre 2004 et le 21 septembre 2005, il n’encaisse pas un seul but à Geoffroy Guichard : cette série de 1534 minutes constitue encore à ce jour le record d’invincibilité pour un gardien à domicile en France. Quelques années plus tard, c’est les joies de l’Europe qu’il découvre avec son club de toujours, comme une récompense après plusieurs années de fidélité et de travail acharné.

Proche des supporters de son équipe, Jérémie Janot a également un tempérament chambreur dont Marseillais, Lyonnais et Niçois, entre autres, peuvent attester.

Après avoir raccroché les crampons, l’ancien dernier rempart du temple vert a entamé une reconversion réussie. Sur les terrains d’abord, puisqu’il a enchainé les expériences d’entraineur et est aujourd’hui en charge des gardiens de l’AJ Auxerre, mais aussi en dehors, en devenant ambassadeur de l’Euro 2016 et entrepreneur.

Parlons Football est fier de pouvoir compter sur un parrain si représentatif des valeurs du foot que nous aimons tous.